Le Comité Maroc 20 Février appel les masses populaires marocaines et d'autres communauté à venir manifester leur solidarité participative à la lutte du peuple marocain sa  classe ouvrière, les paysans pauvres, les étudiants et son organisation UNEM (progressiste démocratique de masse autonome et militante résistante, combattante), l'ensemble des travailleurs.




Les réformistes sont dans une folle histérie contre les forces populaires révolutionnaires et progressistes qui veulent la chute du régime sanguinaire.


Pour eux la solution réside dans les institutions et la réforme  du régime non réformable pour avoir une place au parlement.


En avant pour la mobilisation derrière le


 COMITE MAROC 20 FEVRIER.




Appel

a manifester dans les rues en Belgique l'ambassade du Maroc

Dimanche 20 Mars, 14 h 00 à la gard du Nord.

 

Suite aux soulèvements populaires en Egypte, en Tunisie , en Lybie, en Algérie, au Yemen, au Bahrein…le peuple marocain a répondu a l'appel national de la jeunesse marocain à maifester le 20 février passé, contre la misère, la répression et contre l'exploitation des travailleur(e)s, des paysans, par un regime anti-démocratique, anti-populaire et anti-national, Toutes les manifestations ont été reérimées violemment et dans le sang, on conpte des centaines de blessés, de détenus et 10 martyrs. Les villes d'el Houssima, de Safrou, de Aâraiche, de Ghrubga, et d’autres, ont connu une répression féroce. Un jeune adolescent de 14 ans  été condamné à 10 ans de prison ferme dans la ville de Khemisset. Suite à ces violents affrontements entre les masse populaires et les forces de repression, suite a ce mouvement populaire, plusieurs actions ont été organisées au niveau regional par des comité de soutien qui été ont été créés à cet effet. Ainsi il y a les comités du 20 février d'Agadir , de Casablanca , ainsi de suite. Tous ces mouvements ont été réprimés dans le sang.  A Casablanca ont compte 123 détenus, 20 blessés graves. L’histoire du régime, un régime que rien ne peut réformer, est une histoire de répression et de lutte :  les soulèvement de ‘58, ‘59, ‘72,’73, ‘84, ‘91, 2008, 2010. Le peuple marocain n’a cessé de résister contre le pouvoir de la dictature sanguinaire. Depuis l'indépendance formelle, la lutte n’a jamais cessé pour la souveraineté populaire pour les droits politiques, économiques et sociaux. A cette lutte l'Etat monarchique répond pas l’état de siège à Sidi Ifni, à Marrakech ou par l'intervention barbare contre la population civile sahraouie dans  le camp de Idzir à El Ayoun, des centaines de disparus, de blessés et de détenus, 20 morts, voilà le vrai visage du régime et ses prétendues " réformes démocratiques", voilà l’action "du roi des pauvres »," différent de son père". Le mouvement du 20 février, nous montre à nouveau que les années de plomb ne sont pas finies et que le peuple réécrit son histoire avec son sang face à un héritier d'une dictature et bien décidé à la maintenir sur « ses sujets ». Cette féodalité corrompue rappelle l'âge de l'exclavagisme, où les sujets sont traités comme propriété privée. Le roi est engagé dans sa guerre préventive contre le soulèvement populaire. Dans son discours du 9 mars, il prétend se montrer plus moderne et plus réformateur en annonçant des réformes constitutionnelles et soumettre le pays à l’impérialisme. Dans cette mystification il trouve des auxiliaires parmi des partis réformistes qui espèrent des récompenses et s’affirment comme des organisations contre-révolutionnaires. Le peuple marocain a refusé son discours et ses promesses. Cela a été bien exprimé dans des manifestations dans plusieurs villes sous le slogan" le peuple veut la chute du régime ». comme d’autres peuples veulent la chute des régimes réactionnaires en Tunisie, en Egypte… Dans la lutte armée du peuple lybien contre le régime du Kadhafi les revendications sont les mêmes que celles du peuple marocain, contre un tyran bien obéissant à l'imperialisme et a ses institutions financières ainsi qu'au sionisme et la réaction arabe.



Vive la lutte du peuple marocain et sa classe Ouvrière !

Vive la lutte des peuple lybien , yéménite et   bahreini !

Vive les revolutions tunisienne et égyptienne !

 

Gloire au martyrs

Liberté aux prisonniers politiques !

 

A bas l'imperialisme, le sionisme et la réaction arabe !

 

 

Le mouvement du 20 février au Maroc appelle a se manifester ce dimanche 20 mars dans toutes les villes du Maroc.


En soutien à ce mouvement le comité 20 février à Bruxelles apel a se manifester


ce dimanche devant l'ambassade du Maroc (29 boulevard Saint Michel, Etterbeek, métro Montgomery, tram 52 

 

  Comité 20 février à Bruxelles, 18 mars.